6 regardons la phase un flux qui relie la phase a est causée par: flux produit par enroulement d`un flux produit par enroulement b flux produit par enroulement c modèle dynamique – modèle triphasé 32 il peut être montré que dans un cadre de référence tournant à  g , l`équation peut être écrite comme: modèle dynamique – modèle à 2 phases 10 flux reliant le bobinage du stator en raison du courant du stator flux reliant l`enroulement du stator en raison du courant de rotor modèle dynamique – modèle triphasé 8 regardons la phase a inductance mutuelle entre la phase a et la phase b de Stato r inductance mutuelle entre la phase a et la phase c du stator inductance mutuelle entre la phase a du stator et la phase a du rotor inductance mutuelle entre la phase a du stator et la phase b du rotor inductance mutuelle entre la phase a du stator et la phase c du rotor modèle dynamique – 3-phas e modèle 13 modèle dynamique – modèle triphasé on peut montrer que l`inductance magnétisant est donnée par il peut être démontré que l`inductance mutuelle entre les phases du stator est donnée par: cet article présente un modèle dynamique d`axe d-q du moteur asynchrone triphasé dans cadre tournant de façon synchrone. Les systèmes d`équations différentielles représentant les comportements dynamiques de l`état de la machine développées sont implémentés dans MATLAB/SIMULINK. Les effets de la séquence étagée de charge mécanique sur les variables de sortie du moteur, à savoir: les courants de stator triphasés (IA, IB et IC), le couple électromécanique et la vitesse du rotor, le stator d-q et les courants de rotor (IQS, IDS, IQR et IDR), les tensions d-q (VQS et VDS) sont examinées. Les résultats obtenus montrent clairement l`élégance de la théorie de la transformation de l`axe d-q dans la modélisation des machines et les limitations inhérentes au démarrage de la ligne directon des moteurs asynchrones 3-HP et 2250-HP. 5 stator, stator b, stator c, rotor, rotor b, rotor, c  r  r modèle dynamique – modèle triphasé 21 toutes les grandeurs triphasées doivent être transformées en quantités en 2 phases en général si x a, x b et x c sont les trois grandeurs de phase , le phaseur spatial des systèmes triphasés est défini comme:, où a = e J2 /3 modèle dynamique – modèle à 2 phases 3 Pourquoi avoir besoin d`un modèle dynamique? Modèle dynamique – complexe dû au couplage magnétique entre les phases du stator et les phases du rotor les coefficients de couplage varient selon la position du rotor – la position du rotor varie avec le temps le comportement dynamique de la GI peut être décrit par des équations différentielles avec des coefficients variables dans le temps 28 sous forme matricielle, il faut écrire: l`inductance mutuelle entre le rotor et le stator dépend de la position du rotor modèle dynamique – modèle 2 phases 22 toutes les grandeurs triphasées doivent être transformées en grandeurs 2 phases d q modèle dynamique – modèle à 2 phases 31 comment pouvons-nous courant de rotor Express dans le cadre du stator (stationnaire)? Dans le cadre rotatif, ceci peut être écrit comme:  r  r  r  r. e. d. dans le cadre stationnaire, il doit être écrit:  qsqs DSDS i RD i RQ est connu comme le vecteur spatial du courant de rotor modèle dynamique – modèle à 2 phases 25  DQ où ,  de l`image en cadre fixe Express dans le cadre rotatif v DQ = R s i DQ + d ( DQ)/DT v = α = r r i α β + d ( α B12)/DT modèle dynamique – modèle 2 phases 26 Notez que: L DQ = L QD = 0L β = l = l = 0 l DD = l QQ L = l = l = l α L`inductance mutuelle entre le stator et le rotor dépend de la position du rotor: L d = l = l = l = l = l SR COS  r l q = L = l = l = l SR COS  r l d = l = l = l =-L SR Sin  r L q = l = l = l SR Sin  r MODÈLE dynamique – modèle 2 phases 29 trajectoire magnétique du stator reliant l`enroulement du rotor indépendamment de la position du rotor  inductance mutuelle indépendante du rotor de position du rotor, du rotor q, du stator d, du stator d, q  r  r le stator et le rotor rotatifs ou stationnaires la mutuelle l`inductance peut être rendue indépendante de la position du rotor en exprimant à la fois le rotor et le stator dans le même cadre de référence, par exemple dans le cadre de référence stationnaire modèle dynamique – modèle 2 phases 19 il est plus facile de regarder sur la dynamique de la GI en utilisant le modèle à deux phases.